1236750630_smallJ'essaie...C'est ce que se dit chaque jour Isora. Elle se lève chaque matin, emprisonnée dans son corps malade et douloureux en se disant "j'essaie". Isora se lève fatiguée et pense à la chance qu'elle a face à tant d'êtres humains en souffrance : malgré ses maux passés et présents, il lui reste la vie. Une vie imparfaite composée de mauvais choix aux conséquences malheureusement bien présentes, mais qu'il faut assumer quoiqu'il arrive. Son quotidien: assumer les méfaits des faux amis, les séquelles laissées par le manque de lucidité de ceux qui devaient protéger l'enfant qu'elle était, composer avec une maladie dégénérative qu'elle n'a pas choisie et un handicap qui ne se voit pas, protéger et s'occuper de son mieux de ses enfants chéris, travailler autant qu'elle le peut, et bien entendu effectuer les tâches ménagères courantes. Isora est entêtée : elle refuse toutes aides offertes: elle a choisi d'essayer, de faire taire les langues de vipères remplies de préjugés en assumant seule. Elle essaie de se battre pour sa famille et progressivement d'apporter sa contribution aux causes qui comptent pour elle. Isora essaie de vivre et s'accorde aussi le droit d'être une femme. Oui, Isora essaie de faire de son mieux et parfois, elle explose car ses forces l'abandonnent et remettent en question pour quelques temps l'avenir, les projets et les rêves qu'elle garde aux plus profond de son être. Personne n'est parfait, Isora non plus mais une chose est sure, chaque matin en se levant Isora essaie et certains jours Isora est épuisée car chaque journée est une lutte pour la vie dans un monde qu'elle ne comprend pas tant celui-ci perd en humanité.

Isora...c'est moi !